Skip to content

Le plus grand concours des métiers du monde, le Worldskills, se déroulera à Lyon en octobre 2023. Dans un entretien avec Kader Si-Tayeb, délégué général de WorldSkills France, Guillaume Lamy expose sur Lyon Capitale les enjeux de cet "outil de promotion des filières professionnelles".

C'est ainsi qu'on apprend que ce mouvement est né en Espagne en 1947 sous l'impulsion de Francisco Albert-Vidal, professeur de collège. L'idée était de motiver les jeunes à aller vers l'apprentissage. La France a rapidement rejoint le mouvement avec les Compagnons du Devoir et en 1995 la France avait accueilli la finale mondiale, à Lyon.

En 2023, ce sera donc la deuxième fois que ce concours se tiendra en France et à Lyon, dans un contexte inchangé par rapport aux objectifs initiaux

Pour en savoir plus sur le site de Lyon Capitale

S'appuyant sur une manifestation, le 25 novembre à Auxerre dans le cadre de la semaine de la mixité des formations et des métiers,  Lucie Preux a écrit un article intéressant et portant témoignage de la présence des femmes dans ce qu'on a l'habitude de nommer des "métiers d'hommes".

Ainsi trouve-t-on, à la maison des Compagnons du Devoir d'Auxerre, des femmes pour un quart des effectifs. Ces métiers manuels comme la maçonnerie, l'ébénisterie, la menuiserie, attirent de plus en plus les femmes. "Leur intégration parmi les "Compagnons" se passe très bien et il n'apparaît aucune différence." indique Dimitri Andriot, prévôt de la maison des compagnons d’Auxerre. Rappelons que les Compagnons du Devoir n'ont accepté que des femmes fassent leur "tour de France" qu'en 2004.

Une mixité que les entreprises acceptent encore avec quelque réticence. Mais l'évolution des métiers manuels est là pour aider à une plus grande mixité. Les machines, une attention plus grande à la pénibilité de certains travaux... sont autant de facteurs intéressants. Comme l'indique Margot Lepoivre, une apprentie ébéniste.

Pour en savoir plus... sur le site de l'Yonne Républicaine

Rodolphe Baillet, successeur de son père Ewald, vient de recevoir un diplôme de la chambre de métiers d’Alsace. Maître d'ébénisterie depuis plus de 50 ans, Rodolphe Baillet méritait bien cette récompense.

Voir l'article sur Le Républicain Lorrain

Georges Lestage est un ébéniste d'art titulaire du Brevet des métiers d’arts obtenu au lycée de Besançon dont il est originaire. Habitué dans son enfance à séjourner chez ses grands-parents dans l’Uzège, il n'a eu de cesse de s’installer dans cette région. Il y a racheté le local et les machines de Denis Guinchard, menuisier ébéniste à Uzès.

La suite est éloquente ... à suivre sur l'article du Midi Libre

Son site internet : lestage-ebenisterie.jimdosite.com.

Sa fiche Patrimoine Mobilier

Plus de cinquante artisans d’art seront présents à ce salon pour partager leurs œuvres et savoir-faire auprès du grand public.
Organisé par la Chambre de métiers et de l’artisanat des Pyrénées-Atlantiques, ce premier Salon des métiers d’art se tiendra les samedi 26 et dimanche 27 octobre au Palais Beaumont de Pau.

Voir l'article sur le site de La République des Pyrénées.


© Site Blog TV News

Ne jetez plus ces objets personnels, d'origines diverses, que vous ne pouvez/voulez plus utiliser car inadaptés ou en mauvais état.
Ils peuvent être "réanimés" grâce aux travaux ou conseils d'artisans expérimentés.
Ce sont ces professionnels, ébéniste, horloger, restauratrice de poupées et peluches, maroquinier, forgeron, tapissier, électricien, luthier, céramiste, que vous pourrez voir et entendre dans cette émission du samedi à 17H35 à partir du 9 novembre 2019.
L'émission répond au souci d'authenticité de son animatrice Flavie Flament.

Il ne vous échappera pas que ce message correspond à la vocation de mon site, par la présence d'une ébéniste-restauratrice :

"Claire, 35 ans, Paris. C’est après avoir débuté sa carrière dans la communication et le marketing que Claire a eu le déclic, à 30 ans. Elle, qui avait toujours été considérée par ses proches comme une “MacGyver”, a souhaité changer de vie. Cette amoureuse du bois a ainsi intégré l’école Boulle et a ouvert son atelier de restauration."

Voir l'article sur le Blog TV News