Skip to content

Le plus grand concours des métiers du monde, le Worldskills, se déroulera à Lyon en octobre 2023. Dans un entretien avec Kader Si-Tayeb, délégué général de WorldSkills France, Guillaume Lamy expose sur Lyon Capitale les enjeux de cet "outil de promotion des filières professionnelles".

C'est ainsi qu'on apprend que ce mouvement est né en Espagne en 1947 sous l'impulsion de Francisco Albert-Vidal, professeur de collège. L'idée était de motiver les jeunes à aller vers l'apprentissage. La France a rapidement rejoint le mouvement avec les Compagnons du Devoir et en 1995 la France avait accueilli la finale mondiale, à Lyon.

En 2023, ce sera donc la deuxième fois que ce concours se tiendra en France et à Lyon, dans un contexte inchangé par rapport aux objectifs initiaux

Pour en savoir plus sur le site de Lyon Capitale

S'appuyant sur une manifestation, le 25 novembre à Auxerre dans le cadre de la semaine de la mixité des formations et des métiers,  Lucie Preux a écrit un article intéressant et portant témoignage de la présence des femmes dans ce qu'on a l'habitude de nommer des "métiers d'hommes".

Ainsi trouve-t-on, à la maison des Compagnons du Devoir d'Auxerre, des femmes pour un quart des effectifs. Ces métiers manuels comme la maçonnerie, l'ébénisterie, la menuiserie, attirent de plus en plus les femmes. "Leur intégration parmi les "Compagnons" se passe très bien et il n'apparaît aucune différence." indique Dimitri Andriot, prévôt de la maison des compagnons d’Auxerre. Rappelons que les Compagnons du Devoir n'ont accepté que des femmes fassent leur "tour de France" qu'en 2004.

Une mixité que les entreprises acceptent encore avec quelque réticence. Mais l'évolution des métiers manuels est là pour aider à une plus grande mixité. Les machines, une attention plus grande à la pénibilité de certains travaux... sont autant de facteurs intéressants. Comme l'indique Margot Lepoivre, une apprentie ébéniste.

Pour en savoir plus... sur le site de l'Yonne Républicaine