Skip to content

Restauration du patrimoine architectural – La Chapelle de l’Hôtel-Dieu de Lyon

L’Hôtel-Dieu

L’Hôtel-Dieu de Lyon vient de faire l’objet d’une restauration importante et particulièrement réussie. La vocation hospitalière du bâtiment, situé en plein centre de Lyon, a laissé la place à la gastronomie, une spécialité dont s’enorgueillit la ville.


Sa construction, datée du 12ème siècle comme hôpital, est une œuvre qui, dans sa forme actuelle, date du 17ème siècle. Avec une première pierre posée en 1637 selon les plans de l’architecte Guillaume Ducellet, ce bâtiment a traversé les siècles en gardant sa vocation médicale. Il marque la presqu’île de Lyon de sa présence architecturale imposante, en bordure du Rhône.

Progressivement remplacé par des établissements hospitalo-universitaires des Hospices Civils de Lyon, plus modernes et excentrés, le bâtiment a vu, au début du siècle actuel, en 2010, la décision de l’arrêt définitif de sa vocation médicale et, parallèlement, de sa restauration.
Tourisme et gastronomie sont ainsi devenus la fil rouge de cette restauration dont le public a pu découvrir le résultat partiel en 2018.

La chapelle de l’Hôtel-Dieu

Une partie intéressante de cet ensemble architectural est constituée par la Chapelle dont la construction a démarré en 1637, en même temps que le bâtiment hospitalier. Son classement Monument Historique date de 1941 pour la partie architecturale et 1983 pour son mobilier.

Grâce à un raccourci historique nous sauterons ainsi à la période récente qui a vu à partir de 2012 la restauration de cet ouvrage baroque. Une restauration indépendante de celle de l’hôtel-Dieu dans son ensemble, tant en ce qui concerne sa définition que son financement privé. Quelques chantiers nous intéressent particulièrement car ils portent sur des boiseries qui devaient être nettoyées et réparées. Des travaux qui demandent un soin et des efforts particuliers à cause, entre autres, des contraintes Monument Historique. Il sont réalisées par un atelier d’ébénistes restaurateurs que nous connaissons bien : l’Atelier Luc Vaganay..

Ils portent sur :

- les boiseries des chapelles « Notre Dame de Pitié » et du Transept Sud (article de Lyon Plus)

- le portail d’entrée de la Chapelle (article de Lyon Plus)

           
Avant et après restauration


En cours de restauration

D’autres travaux de restauration de boiseries à l’intérieur de la Chapelle sont encore prévus et viendront progressivement compléter ces réalisations.

A noter que l’Atelier a également la charge de chantiers de restauration dans les autres bâtiments de l’Hôtel-Dieu. Ce sont, par exemple, la restauration des boiseries du « Grand Réfectoire », classées Monument Historique, et de deux buffets attribués à Marc Chabry. S’ajoute à cela la restauration d’un très beau meuble d’apothicaire de l’ancienne pharmacie de l’Hôtel-Dieu (25 m de long et 3.50m de haut) qui trouvera sa place dans la partie de l’Hôtel-Dieu dévolue à la Cité Internationale de la Gastronomie. L’ouverture de cette partie est prévue en Octobre.

       
Le meuble d'apothicaire

               
Les boiseries du Grand Réfectoire

            
Un des buffets

Pour comprendre mieux ces restaurations nous vous invitons à visualiser la video d’un entretien avec Luc Vaganay réalisée par Le Progrès et relative à celle de la porte d’entrée.

L’Atelier Luc Vaganay

Ce sont 33 ans d’expérience de son responsable et une équipe de quatre ébénistes restaurateurs confirmés qui sont mises au service de ces restaurations.

Restaurateurs de meubles anciens, l’atelier a désormais une place marquée dans la restauration et la conservation du patrimoine public, comme en attestent ces réalisations de la Chapelle de l’Hôtel-Dieu. Ces compétences sont là aussi pour renforcer la place de cet atelier sur le marché de la restauration des meubles anciens de particuliers qui est une autre part de ses activités.

Voir le site web de l’atelier et notre fiche sur le site patrimoine-mobilier.fr

Informations supplémentaires sur :

- le site de la Mairie de Lyon

- L’Hôtel-Dieu de Lyon (Wikipedia)

- La Chapelle de l’Hôtel-Dieu de Lyon (Wikipedia)