Skip to content

Newsletter Patrimoine Mobilier 2019-06

Newsletter Patrimoine Mobilier
Les meubles anciens, valeur et élégance !

Juin 2019

Editorial

Pour entrer dans le monde du Patrimoine Mobilier et des Meubles Anciens

Ce premier numéro de la Newsletter Patrimoine Mobilier est construit pour parler des activités techniques, commerciales, sociétales d’un artisanat d’art : l’ébénisterie et la restauration. Comme ce sera le cas de ses successeurs il a été préparé par des recherches d’informations et des visites sur le terrain, particulièrement dans une large région autour de Lyon.
C’est ainsi que vous trouverez dans cette lettre comme les suivantes des contenus qui me permettent d'informer et conseiller les lecteurs sur :

  • les professionnels : ébénistes-restaurateurs, formateurs, experts...
  • les techniques utilisées en restauration de meubles
  • l'état du marché du meuble ancien
  • les évènements à venir et en relation avec la thématique
  • les institutions, particulièrement les formations, dont les activités sont en relation avec l’artisanat d’art du mobilier ancien
  • ........

Le cheminement à travers ces diverses sources d’information se fait par la présentation de monographies de professionnels, d’institutions, des interviews et reportages, des articles relatifs aux styles, techniques de fabrication, des informations sur l’état des marchés du mobilier ancien, un agenda des évènements proches.
Autant de rubriques que vous pourrez retrouver dans les numéros à venir.
Bonne lecture. Cordialement.

Jean-Louis Bourgogne

Les ébénistes restaurateurs de meubles anciens
Luc Vaganay – Ebéniste Restaurateur à Lyon

Luc Vaganay maître artisan ébéniste, spécialiste en restauration de meubles anciens et restauration du patrimoine...
Un atelier comme on aime en voir et ... en respirer. On est pénétré, en entrant dans ce local dont l’exiguïté traduit la nature du travail d’équipe que Luc Vaganay et ses 3 collaborateurs pratiquent, par cette odeur qui mélange les essences de bois et les produits naturels servant au traitement des meubles.
Très vite on est plongé dans les exemples vivants des travaux de l’atelier, les meubles en cours de restauration qui ont du mal à trouver leur place.
Mais la visite ne s’arrête pas là. La discussion s’engage pour découvrir la variété des activités de restauration qu’il pratique :

  • la restauration de meubles, ceux qu’on découvre dans l’atelier entre tréteaux et établis
  • la restauration des boiseries du patrimoine comme celles du Château de Bagnols, du Palais de Justice de Lyon, de l’Hôtel-Dieu de Lyon…

Il est vrai que, sur ce dernier point, la notoriété de cet atelier l’a fait entrer dans le cercle fermé des Entreprises du Patrimoine Vivant, un label marquant la reconnaissance de l’Etat qui distingue ainsi les entreprises françaises au savoir-faire d’excellence.

Son adresse : 105 rue Vendôme 69006 LYON

La fiche sur le site Patrimoine-mobilier.fr  : patrimoine-mobilier.fr (http://patrimoine-mobilier.fr/luc-vaganay/)

L’annuaire des restaurateurs de meubles (http://patrimoine-mobilier.fr/restaurateurs-de-meubles/)

Diplôme des Métiers d’Art « habitat », option restauration de mobilier.

Extrait de l'arrêté portant définition et fixant les conditions de délivrance d’une option restauration de mobilier au diplôme des métiers d’art « habitat ».
NOR : MENS0754094A
du Ministre de l'Education Nationale de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche le 9 mai 2007.

Le travail de restauration contribue à la préservation matérielle d’une œuvre chargée d’une dimension historique, esthétique, affective, marchande.
La nature et la qualité des interventions permettent d’assurer la transmission et la pérennité des objets mobiliers, témoins de savoirs artistiques et techniques.

Le titulaire du Diplôme des Métiers d’Art habitat, option restauration de mobilier est principalement un ébéniste qui s'est spécialisé pour œuvrer aux travaux de restauration de meubles et d'objets, essentiellement en bois.

Son activité se situe habituellement dans le cadre de l'artisanat ou de la PME.

Son champ d’intervention couvre principalement le domaine de la restauration de mobilier ou d’objets.

Pour cela, le restaurateur de mobilier doit, non seulement avoir des compétences techniques liées à son métier, mais il doit également faire preuve de qualités sensibles lui permettant d’intervenir au mieux sur les pièces qui lui sont confiées.
Après analyse, chaque intervention s’effectue dans le respect des règles déontologiques :
▪ conservation de l’œuvre dans sa structure et son identité, sans falsification historique et esthétique
▪ respect absolu du principe de réversibilité

Sa bonne capacité d'analyse et son intérêt pour le questionnement doivent lui permettre de formuler des hypothèses puis de les vérifier afin d'établir un diagnostic pertinent.
Sa culture plastique et scientifique, ses connaissances en arts, techniques et civilisations, et sa capacité à s'entourer de différents spécialistes doivent lui permettre d’apprécier, de situer l'œuvre et de proposer la meilleure démarche à adopter.
Sa sérieuse pratique du métier d'ébéniste le conduit à une bonne maîtrise du geste pour intervenir en toute responsabilité sur le meuble ou à faire intervenir le spécialiste indispensable.
Son sens de la communication et des relations humaines l’engage à dialoguer avec des personnes ayant des compétences et des statuts très divers : scientifiques, praticiens des métiers d'art, conservateurs de musée, propriétaires particuliers…
Au-delà d’une nécessaire ouverture d'esprit et d’une indispensable curiosité, les exigences particulières du métier l'obligent à se tenir au courant des évolutions du champ professionnel.

Ses compétences le conduiront à rédiger des documents indispensables :
▪ dossier de restauration comportant l’identification des objets
▪ dossier d’étude historique et d’exploration critique
▪ cahier des charges à négocier avec le propriétaire des œuvres et les autres
intervenants si nécessaire
▪ devis estimatif des interventions prenant en compte les frais connexes des
autres intervenants


Il sera de ce fait le maître d'œuvre de l'intervention globale qui lui sera confiée.
Il en sera le responsable.

Les formations
Ecole de production Boisard à Lyon


L’école de production Boisard organise actuellement des portes ouvertes tous les mercredi après-midi pour reprendre le contact après un incendie qui a partiellement endommagé l’école, avec 3 000  m² incendiés sur les 13 000 m² de bâtiments.
Ma visite me conduit vers M. Thierry Chateaux le responsable de la section Ebénisterie.
Un vaste atelier avec des jeunes en formation de CAP d’ébénisterie sur 3 années et pour certains une spécialisation supplémentaire en vue d’un Certificat Professionnel Interne restauration de meubles anciens.
Autant de travaux et réalisations visitées qui me permettent de voir la qualité du travail et l’excellence de la formation. Des élèves en tenue uniforme très assidus à leurs tâches et des encadrants prêts à donner le bon conseil.
Plus largement, l’École de production Boisard a été créée en 1882. Elle propose des formations très techniques dans les métiers de l’industrie, de l’artisanat, de l’automobile, du bâtiment et des arts. Une école qui connaît un taux de réussite aux examens de 95 % et un taux d’employabilité de ses élèves en sortie proche de 100 %.

École de Production, cela signifie que les élèves bénéficient ici d’une alternative aux dispositifs scolaires et d’apprentissage classiques grâce à une pédagogie articulée autour de la réalisation d’une commande client. Théorie et pratique ne sont ainsi pas dissociées, avec 2/3 de temps consacrés à la pratique en atelier et 1/3 à l’enseignement théorique général et technologique. De quoi satisfaire des jeunes en attente de concret en vue d’une professionnalisation enrichissante.

Son adresse : 148 avenue Franklin Roosevelt 69120 VAULX-EN-VELIN
Tél. 04 78 49 03 78
Site web : https://www.ecoleboisard.com/

La fiche sur le site Patrimoine-mobilier.fr : patrimoine-mobilier.fr

Agenda
Les prochaines manifestations

Foire de l’Isle sur la Sorgue
107ème édition : Du 15 au 18 août 2019

Une foire internationale dans ce lieu qui a bâti le projet collectif d’être un " Village Monde » construit sur la base d’un constat et d’une vison partagés.
Un événement convivial, culturel et international avec divers espaces culturels : antiquités-brocante, artisans-artistes, design-décoration, vintage, art contemporain, livres anciens-vieux papiers.
Une manifestation qui mérite de sortir de la zone géographique prévue...
En savoir plus : le site de la manifestation (http://foire-isle-sur-sorgue.fr/)

Styles et Techniques
Un rappel rapide sur le mobilier du XVIIIème siècle
Le 18ème sièclea été marqué par une production de meubles et objets de décoration intérieure particulièrement abondante.
A partir de la période Louis XIV plus marquée par l’architecture qui est aujourd’hui une base importante du patrimoine apprécié par les nombreux visiteurs français et étrangers. Le mobilier qui, souvent, est en place pour embellir les intérieurs de ces monuments reste cependant pour ces visiteurs un second choix de destination même s’ils aiment en apprécier la complémentarité artistique.

Ce siècle, riche de productions, a été marqué par une successions de styles dont la variété et l’évolution dans le temps sont remarquables.

Cinq périodes sont ainsi reconnues comme marques de styles de ce XVIIIème siècle :

  • 1700-1730 : Régence, transition entre le règne de Louis XIV et celui de Louis XV
  • 1730-1760 : Louis XV
  • 1750-1774 : Transition, comme passage de Louis XV à Louis XVI
  • 1774-1785 : Louis XVI
  • 1790-1803 : Directoire, avec la période révolutionnaire et prélude à l’Empire

Régence  style de transition qui, à partir des éléments du style Louis XIV en assouplit les lignes et éclaircit les meubles par les bois clairs et le bois sculpté doré. Quelques grands ébénistes marquent la période comme Charles Cressent et, autour de lui, Mondon, Dubois, Godreaux, Joubert, Doirat.

Le style Louis XV est le plus riche car il a vu les ébénistes créer un grand nombre de modèles inédits. L’innovation prévaut partout avec le développement de courbes et contre-courbes dont l’asymétrie décorative est appuyée par le bronze doré. C’est une époque qui voit des maîtres étrangers s'installer à Paris et travailler pour Versailles : Bernard Van Risen Burgh dont l'estampille est B.V.R.B. et Roger Vandercruse, dit Lacroix, dont la marque au fer est R.V.L.C. Les sièges, nombreux, sont l’œuvre de maîtres menuisiers : Nicolas Heurtant, Nicolas Quinibert Foliot, Delanois, Tilliard. Nombreuses sont les estampilles célèbres : Oeben, Godreaux, Criaerd, Dubois, Lieutand, N. Petit, Migeon, Joubert, Roussel.

Le style Transition correspond à cette période qui assure la passage du style Louis XV, marqué par une grande inventivité, et le style Louis XVI qui marque le retour à une inspiration plus classique. Des ornementations de style néoclassique prennent la place des rocailles précédentes, parfois en les juxtaposant. Plus plats et moins galbés les meubles sont plus droits et avec une grande symétrie. Les bronzes sont eux-mêmes plus sobres.

Le style Louis XVI apparaît comme le prolongement du style Transition, confirmant ainsi le retour aux lignes droites avec une plus grande sobriété. Les formes géométriques, inspirées de l’antiquité grecque, romaine, étrusque, remplacent les formes rocaille Louis XV. Des formes particulièrement marquées dans les piétements comme le pieds cannelés ou les colonnettes carrées. La symétrie apparaît également dans l’ornementation plus simple inspirée de la végétation ou des thèmes antiques. L’ébéniste marquant de cette époque est Georges Jacob. Sont également actifs, Riesener, Oeben, Dubois, Saunier, Roentgen Topino, Roger Van der Cruz La Croix (R.V.L.C.), Benneman, Pluvinet, Montigny, Carlin, Weisweiller, Leleu.

Le style Directoire dont le nom rappelle le gouvernement révolutionnaire des années 1795 à 1799, est, là encore, un style de transition entre les styles Louis XVI et Empire. Elégant et sobre, le mobilier mélange courbes discrètes et lignes droites. L'inspiration antique est plus présente que dans le style Louis XVI et confère au mobilier une plus grande sévérité. Les références révolutionnaires sont de plus en plus présentes dans les décors.

Plus d’informations sur :
Search Antiques : www.search-antiques.com/fr/styles-mobilier/styles.html
Art & Antiques, antiquaires à 37600 LOCHES : www.art-et-antiques.com/les-styles-de-meubles-article-5-0-36.html

Pour être tenu(e) au courant de la vie du site et de l'actualité inscrivez-vous à la Lettre Patrimoine Mobilier :