Skip to content

Magazine n° 6 – 2019-11

meubles anciens Magazine
Patrimoine-Mobilier.fr

 

n° 6 - Novembre 2019

Meubles et Objets d'art

Jean-Henri Riesener – Un art tout en couleur

Peut-être serez-vous, comme moi, sensibles aux évocations de cet article de Marc-André Paulin à la richesse impressionnante. Parmi les ébénistes venus d'Allemagne au 18 siècle, Jean-Henri Riesener est un modèle du genre.

Connu pour avoir été l'ébéniste favori de Marie-Antoinette après sa réception en qualité de maître ébéniste en 1768, son œuvre a marqué la période du mobilier Louis XVI. Né en 1734 à Gladbeck, près d'Essen, il est arrivé, très jeune, à Paris comme apprenti chez Jean-François Oeben dont il deviendra plus tard l'associé.

L'article cité fait référence aux recherches d'originalité de Riesener dans la conception et la décoration du mobilier de cette époque, particulièrement en ce qui concerne la couleur :

Marc-André Paulin, « L’art de la couleur selon Jean-Henri Riesener », Bulletin du Centre de recherche du château de Versailles [En ligne],  | 2015, mis en ligne le 23 décembre 2015 : http://journals.openedition.org/crcv/13350 ; DOI : 10.4000/crcv.13350

Posted in Magazine n°6, Meubles et Objets d'art | Tagged , , , | Commentaires fermés sur Jean-Henri Riesener – Un art tout en couleur

Patrick Asta-Richard – Restauration d’un coffret Hache

L'ébéniste restaurateur Patrick Asta-Richard nous a confié le dossier qu'il avait constitué à l'occasion d'une restauration effectuée il y a quelque temps.

Avec son autorisation nous en avons fait un texte à peine   résumé :

Introduction

Ce coffret en marqueterie fait partie d’une collection de 20 coffrets de dimensions et de décors différents, dont 12 ont été restaurés. Tous portent la signature ou l’estampille de la famille « HACHE », dynastie d’ébéniste du 18 ème siècle à Grenoble.

Ces coffrets dont la taille est variable étaient utilisés à la conservation du thé, des épices ou du tabac, denrées fort coûteuses et très appréciées par la haute société du 18 ème siècle

Les coffrets de plus grandes tailles étaient réservés pour déposer des objets ou des documents précieux. D’ailleurs, certains d’entre eux, comme celui qui nous intéresse, possèdent des systèmes de secret et de casier dans des doubles fonds.

Le coffret après restauration


Détails du coffret. Casiers dissimulés derrière un côté coulissant.

Etude des problèmes recensés sur le coffret

Pour restaurer cet objet en mauvais état, mais quasiment vierge de toute restauration, j’ai étudié les différentes techniques à ma disposition, afin de parvenir à une restauration conforme à notre déontologie professionnelle.

L’ensemble du coffret présente d’abondants décollements entraînant des lacunes importantes de marqueterie italienne, de filets et de loupe. Des variations hygrométriques ont déformé certaines parties des supports provoquant le décollement des queues d’arondes et le désaffleure des angles arrondis.

Le coffret à l’arrivée à l’atelier en attente d’être restauré

Les éclats situés au niveau de l’entrée de serrure provoquent la déformation de la façade et l’impossibilité de fermer le couvercle correctement. Une épaisse couche de cire et de vernis ont amalgamé les poussières qui recouvrent entièrement le coffret.

Restauration du coffret

1) Travaux préparatoires

Avant toute intervention, une fixation préventive des placages en limite de décollement est nécessaire. Pour cela, des injections à l’aide de colle de poisson diluée, suivi d’un nettoyage précautionneux, permettront de maintenir les pièces en place avant un collage définitif.

Afin de pouvoir déterminer précisément la nature des bois utilisés, j’ai entrepris le décirage et le dévernissage à l’aide d’un décapant Fluxaf Green. Il a pour avantage d’être efficace tout en ayant un impact faible sur l’environnement.

Le dévernissage permet la révélation des couleurs et la découverte des essences de bois

Bien que différentes couleurs plus ou moins fortes apparaissent au travers du vernis, une fois la patine retirée, la vivacité de la teinte verte des loupes, des tiges et rinceaux de marqueterie s’avèrent inespérées.

2) choix des bois

La détermination des essences utilisées pour la marqueterie est essentielle pour effectuer une restauration durable, respectueuse et la plus discrète possible. Une fois l’identité du bois défini, il faut trouver le placage identique nécessaire à la remise en état de l’ouvrage.

Loupes d’érable de couleurs, de grains et de veinages

La difficulté réside non seulement à définir l’essence mais surtout à trouver le grain, le veinage, les effets de rayonnement et de couleurs très particuliers chez « HACHE ». Des essais complémentaires de coloration permettent d’établir avec certitude le choix final, bois plus teinte.

3) Mise en couleurs des placages neufs

Afin d’obtenir des teintes denses et durables identiques à l’original, une imprégnation à cœur des placages doit être faite. Un premier trempage dans un mordant est effectué avant un bain de teinture de plusieurs jours.

Une fois teinté et avant toute utilisation, il convient d’attendre le séchage complet du bois et de vérifier à l’aide d’un humidimètre son pourcentage d’humidité (entre 12 et 15 %).

4) Restauration de la structure

Les plaquettes arrondies des angles sont presque entièrement décollées et déformées du fait de la présence des queues d’arondes en bois de bout. Ainsi, la dépose des angles permettra d’accéder aux assemblages.

Plaquette d’angle arrondie qui recouvre les assemblages

Hormis le couvercle qui est resté sans déformation et seulement légèrement décollé, le démontage du coffret est entrepris.

Avant d’effectuer les travaux sur la marqueterie, la reprise de la planéité de la façade et l’exécution des pièces sur le support sont entrepris.

5) Réalisation des marqueteries italiennes manquantes

Bien que plusieurs éléments de marqueterie soient manquants, la symétrie du décor permet d’avoir le modèle de chacun d’eux. Il convient en premier lieu de procéder au relevé des parties anciennes restantes et ensuite de terminer le dessin grâce aux marqueteries complètes situées sur les autres faces du coffret.

Poncif collé sur les feuilles de placage

Ce relevé est ensuite numérisé. Il servira de base à l’élaboration de la future découpe.

Une fois ce relevé réalisé, il est collé sur les feuilles de placage préparées précédemment. La technique utilisée pour la découpe s’apparente à la méthode Boulle où plusieurs feuilles superposées sont découpées ensemble créant ainsi des éléments en partie et contrepartie.

Une scie de marqueteur ancienne a été utilisée pour les découpes. Elle permet d’être très précise, facile d’utilisation et convient très bien pour les fonds en poirier teinté rendus très fragiles par le traitement.

Découpage des marqueteries à l’aide d’une scie ancienne type bocfil sur table


Eléments de marqueterie découpés avant le montage

Après ombrage des différentes pièces au sable, le montage peut être effectué.

6) Recollage de la marqueterie ancienne

Avant de pouvoir incorporer les marqueteries italiennes et les pièces manquantes, le recollage du placage du coffret doit être réalisé.

Le procédé employé pour le recollage se déroule en 2 temps :

  1. Glisser de la colle de poisson à l'aide d'une seringue. Nettoyer et réhumidifier. Recouvrir d'un papier sulfurisé et d'une cale.  Le papier sulfurisé conserve l'humidité pour que la colle ancienne reprenne son pouvoir grâce à la colle de poisson.
  2. Réchauffer la surface à l'aide de lampes infra-rouge puis procéder au serrage.

Pour obtenir le meilleur compromis de serrage possible, la cale de serrage est conçue de plusieurs couches de matériaux : plaque inox, contre-plaqué, polystyrène, contreplaqué. Un assemblage de panneaux qui présente le gros avantage d’associer la rigidité à la souplesse.

Ce principe de serrage permet également de travailler des surfaces galbées

Dans le cas d’un recollage avec une réhumidification, ce principe de serrage est des plus efficace, il permet d’obtenir de meilleurs résultats qu’avec un serrage sous vide ou avec des cales rigides.

7) Insertion des marqueteries » italienne » et placages manquants

Le collage de la marqueterie ancienne terminé, l’exécution des pièces peut débuter. La préparation des placages réalisés précédemment (teinte, raclage, ponçage) permet de pouvoir visualiser le veinage, afin de sélectionner l’emplacement retenu pour l’exécution d’une pièce. Celle-ci pourra alors suivre avec précision le veinage du placage ancien.

Les marqueteries à l’italienne remontées précédemment sont prêtes à être insérées dans les loupes

L’autre avantage d’utiliser des placages préparés, réside dans le fait qu’ils peuvent être collés parfaitement affleure une fois les pièces mises à l’épaisseur par raclage du contre parement.

Pour la mise en place des marqueteries « italienne », il convient de travailler par phases successives :

  • Ajustage de la loupe sur les parties anciennes.
  • Ajustage de la marqueterie florale sur les parties anciennes.
  • Insertion de la marqueterie florale dans la loupe.
  • Montage et collage de l’ensemble marqueterie loupe sur le coffret.


Les filets et les pièces en loupe sont ajustés, la marqueterie italienne peut maintenant être ajustée


La marqueterie remise en place

8) Remontage de la structure

Une fois l’ensemble des pièces exécutées, la structure du coffret est remontée et recollée en prenant soin de s’aligner sur les dimensions et l’équerrage du couvercle non démonté.

Après le séchage complet, les queues d’arondes sont affleurées et lorsque tous les collages sont terminés, on nettoie la colle à l’aide d’une éponge humide.

9) Finition

Avant de poursuivre la restauration, un délai d’une quinzaine de jour est nécessaire pour stabiliser l’objet et permettre un séchage complet de la colle.

Puis on commence par un léger ponçage au 280 afin d’éliminer l’oxydation de surface et reprendre légèrement l’état de surface (joints de colle).

Avant d’effectuer les bouchages on réalise un remplissage à la ponce suivi de quelques tamponnées de vernis gomme laque qui permet de révéler la couleur exacte du bois et de visualiser les petites fentes et dépressions.

Ce vernis protège le bois et évite au produit de bouchage de pénétrer dans le pore, ce qui facilite le ponçage. Cette pâte de bouchage est fabriquée avec un mélange de vernis gomme laque, de pigments et de terres.

10) Reprise ponctuelle de teinte

Grace à la mise en teinte du placage réalisé au début de la restauration, j’obtiens une différence minime de couleur entre le placage ancien et les placages neufs.

Pour reprendre ces légères différences de couleurs, j’utilise des teintes aquarelles diluées.

11) Vernissage

Afin que le client puisse visualiser l’aspect final du vernis, après plusieurs essais réalisés, le vernis d’une faible brillance a été retenu.

Le remplissage des pores étant réalisé précédemment, j’ai repris le vernissage en utilisant une gomme laque fine orange appliqué au tampon.

Une fois le vernis terminé et totalement sec, un dépolissage au tripoli de Venise est exécuté.

Ensuite, je dépose au tampon, une cire composée d’un mélange de cire d’abeille, cire de carnauba et cire de gomme laque. Cette finition permet d’obtenir un aspect satiné sur un état de surface très bien rempli et sans trace.

12) Les ferrures

Le vernis réalisé, il convient d’entreprendre le nettoyage des ferrures. On réalise pour cela un traitement par électrolyse des oxydations dans une solution d’hydroxyde de sodium dilué. Après rinçage, elles sont cirées puis brillées.

L’entrée de serrure ayant disparu, il faut en créer une nouvelle. Après avoir relevé les emplacements de fixation et le motif de la marqueterie, j’ai recherché dans ma documentation un modèle, parmi ceux utilisé chez « HACHE »qui pouvait s’intégrer dans le décor.

L’entrée choisie et le dessin accompli, j’en ai confié l’exécution à un restaurateur d’armes anciennes. La décision de se tourner vers ce professionnel est fondée sur la découverte lors de la restauration d’un autre coffret de « HACHE », d’une serrure signée « SOISSON-LAINE à Grenoble » et dont la profession était arquebusier. La grande qualité d’exécution des poignées, serrures, charnières et clés sur les meubles de HACHE s’explique par ce choix de collaboration.

Conclusion

La restauration de ce coffret a été menée dans le souci de restituer à l’objet, son apparence d’origine tout en préservant son intégrité.

Tous les éléments anciens ont été conservés et les interventions réalisées l’ont été dans un esprit de conservation et de respect de l’œuvre.

L’ensemble des réparations a été effectué à l’aide de produit réversible (colles animales, vernis alcool….), permettant un éventuel démontage ou suppression des restaurations.

Pendant toute la durée des travaux, le coffret a été travaillé dans un lieu réglé hygrométriquement entre 50 et 55 % d’humidité. Ce taux lui assure la stabilité souhaitable pour une bonne conservation, mais il est indispensable de poursuivre cette règle afin de pérenniser la restauration et conserver l’objet dans de bonnes conditions. Un suivi périodique permettra de vérifier que le coffret ne subit aucune détérioration.

© Extrait du texte original de Patrick Asta-Richard

Jean- Louis Bourgogne

Posted in Magazine n°6, Meubles et Objets d'art, Rhône | Commentaires fermés sur Patrick Asta-Richard – Restauration d’un coffret Hache


Marché de l'Art

Vendre un meuble ancien. Comment ?

Vous êtes un particulier qui cherche à "céder" un meuble ancien et vous souhaitez avoir quelques "tuyaux" sur l'art et la manière de s'y prendre.

J'ai trouvé pour vous un article assez complet qui fait le tour de la question :

Comment vendre des meubles anciens ?

Deux parties : la première pour voir la façon de recueillir des informations sur ces antiquités, la deuxième pour traiter des pratiques possibles pour vendre les objets.

Jean-Louis Bourgogne

Posted in Magazine n°6, Marché de l'Art | Tagged , , | Commentaires fermés sur Vendre un meuble ancien. Comment ?


Artisanat d'art mobilier

Hérault – Lattes – Entretien avec Jean-Louis Terme ébéniste d’art

Spécialisé dans la restauration des meubles anciens, dans l'amour du bois et du travail bien fait, Jean-Louis Terme est l'invité de RCF Radio pour un entretien sur son parcours .

Entendre l'enregistrement vocal sur RCF Radio

Posted in Artisanat d'art mobilier, Hérault, Magazine n°6 | Tagged | Commentaires fermés sur Hérault – Lattes – Entretien avec Jean-Louis Terme ébéniste d’art

Vannes – Stéphane Coquil, ébéniste restaurateur depuis 25 ans

Reconstituer les panneaux de bois d'un bahut, réparer les éclats apparus dans une commode ou, encore, recoller la marqueterie d'un meuble Boulle, époque Napoléon III, tels sont les exemples des restaurations auxquelles fait face Stéphane Coquil à Vannes.

En savoir plus grâce à l'article paru sur le site d'Ouest France

Le site web de Stéphane Coquil

Posted in Artisanat d'art mobilier, Magazine n°6, Morbihan | Tagged | Commentaires fermés sur Vannes – Stéphane Coquil, ébéniste restaurateur depuis 25 ans

Lauréats 2019 du Concours Ateliers d’Art de France

 Le Concours Ateliers d’Art de France révèle, pour la 9e année consécutive, la diversité des métiers d’art sur le territoire français. Preuve d'un dynamisme et d'une richesse créatrice. Il est représentatif de l'artisanat d'art de chacune des régions de France. L'ébénisterie y occupe une place intéressante.

Voir l'article sur le site de Wukali

Posted in Artisanat d'art mobilier, Magazine n°6 | Tagged | Commentaires fermés sur Lauréats 2019 du Concours Ateliers d’Art de France

Emmanuel Joussot, ébéniste d’art, lauréat de la Fondation Bettencourt Schueller

Emmanuel Joussot est de nouveau à l'honneur. Après le prix départemental et le prix régional dans la catégorie « stratégie globale d'innovation » du concours « Star et Métier » organisé par la Banque Populaire il est aujourd'hui lauréat de la Fondation Bettencourt Schueller pour le Prix Liliane Bettencourt pour l’Intelligence de la Main qui distingue les professionnels des métiers d’art alliant haute technicité, innovation et recherche esthétique.

Rappelons que l'atelier d'Emmanuel Joussot est depuis 2012 « entreprise du patrimoine vivant ».

Voir l'article sur le site d'Info Chalon

Voir la fiche de l'ébénisterie Emmanuel Joussot sur le site patrimoine-mobilier.fr

Posted in Artisanat d'art mobilier, Magazine n°6, Saône-et-Loire | Tagged | Commentaires fermés sur Emmanuel Joussot, ébéniste d’art, lauréat de la Fondation Bettencourt Schueller

L’ébénisterie Loutan ou l’évolution technologique d’un ébéniste suisse

L'ébénisterie Loutan à Corsier-sur-Vevey a pris le train de la technologie moderne. Dans l’atelier de 450 m2, proche du Musée Chaplin, ce sont des machines très modernes qui œuvrent pour assurer la fabrication des agencements et meubles sur mesure. Une activité qui représente environ 60% du chiffre d’affaires.

Récemment, l’ébénisterie a développé une technique de fabrication destinée à la production d'un présentoir de montre en bois et matériau dérivé du bois. Une fabrication qui fait appel aussi bien à la machine CNC sophistiquée qu’au travail manuel artisanal pour la finition.

Il est vrai que la restauration de meubles anciens ne représente plus que 5 à 10% des activités de l’entreprise. Le marché de la restauration s'est considérablement rétréci car, comme l'indique Jacques Loutan, il se concentre sur les quelques personnes attachées sentimentalement à leur vieille armoire.

Un article intéressant paru sur le site du journal du canton de Vaud 24 heures

Posted in Artisanat d'art mobilier, Magazine n°6, Suisse | Tagged , | Commentaires fermés sur L’ébénisterie Loutan ou l’évolution technologique d’un ébéniste suisse

Salon Résonances Strasbourg – Christian Deichtmann, ébéniste

Christian Deichtmann est ébéniste d'art depuis 35 ans. Il exposera ses créations au salon Résonance(s), à Strasbourg du 8 au 11 novembre 2019.

Il a réalisé ce rêve que beaucoup partagent : faire de sa passion, son métier. C'est comme cela qu'il est devenu ébéniste d'art et a ouvert son atelier il y a 35 ans, à Mundolsheim, L'ébénisterie d'art Le chevalet.

Lire l'article sur le site de France 3 Grand-Est

Voir sa fiche sur le site patrimoine-mobilier.fr

Posted in Artisanat d'art mobilier, Bas-Rhin, Magazine n°6 | Tagged , , | Commentaires fermés sur Salon Résonances Strasbourg – Christian Deichtmann, ébéniste

Emilie Barbier, Trophée des métiers d’art de l’Yonne

La chambre de Métiers et de l'Artisanat de l'Yonne vient de nommer Emilie Barbier lauréate de l'édition 2019 du Trophée des métiers d'art.

Ebéniste restauratrice à Sormery, elle a présenté son projet devant 8 jurés et a été récompensée ce lundi 4 novembre. Un projet de restauration d'un secrétaire "à cylindre" Napoléon III.

Voir l'article sur le site de L'Yonne Républicaine

Voir sa fiche sur le site patrimoine-mobilier.fr

Posted in Artisanat d'art mobilier, Magazine n°6, Yonne | Tagged | Commentaires fermés sur Emilie Barbier, Trophée des métiers d’art de l’Yonne

Joué-les -Tours et le campus régional d’excellence des métiers d’art et du patrimoine

Le lycée d’Arsonval à Joué-les-Tours est pressenti pour être l'amorce d’un Campus d’excellence des métiers d’art et du patrimoine que la région souhaite développer. C'est ce qu'a indiqué la rectrice d’académie Katia Béguin lors de sa visite à ce lycée.

Pour en savoir plus, lire l'article de La Nouvelle République

Posted in Artisanat d'art mobilier, Indre-et-Loire, Magazine n°6 | Tagged | Commentaires fermés sur Joué-les -Tours et le campus régional d’excellence des métiers d’art et du patrimoine

Trangé – Sarthe : un atelier de formation à la restauration de meubles anciens

Dominique Legrelle est un ébéniste-architecte d’intérieur originaire du nord-est de la Belgique. Retraité, il partage sa passion avec ses concitoyens de Trangé dans la Sarthe. C'est ainsi qu'il avait organisé le samedi 19 octobre dernier un atelier mobilier ancien ouvert aux personnes désirant restaurer leurs vieux meubles.

Voir l'article sur le site d'Ouest France

Posted in Artisanat d'art mobilier, Magazine n°6, Sarhe | Tagged , | Commentaires fermés sur Trangé – Sarthe : un atelier de formation à la restauration de meubles anciens

Canada – Ebénisterie communautaire à Rimouski

Ce service est d'ores et déjà implanté dans plusieurs villes du Québec. Qualifié de type « Men’s shed », ce service est souhaité par nombre d'habitants de l’agglomération de Rimouski. Le projet se heurte actuellement à la difficulté de trouver un local. Une charte de création d’un organisme à but non lucratif (OBNL) a déjà été émise et les règlements généraux ainsi que les consignes de fonctionnement et de sécurité ont été écrits.

La démarche générale est intéressante. Où en est-on en France sur ce plan ?

Voir l'article sur le site du journal L'Avantage

Posted in Artisanat d'art mobilier, Canada, Magazine n°6 | Tagged | Commentaires fermés sur Canada – Ebénisterie communautaire à Rimouski

Uzès – Georges Lestage présente son travail d’ébénisterie à l’ancienne

Georges Lestage est un ébéniste d'art titulaire du Brevet des métiers d’arts obtenu au lycée de Besançon dont il est originaire. Habitué dans son enfance à séjourner chez ses grands-parents dans l’Uzège, il n'a eu de cesse de s’installer dans cette région. Il y a racheté le local et les machines de Denis Guinchard, menuisier ébéniste à Uzès.

La suite est éloquente ... à suivre sur l'article du Midi Libre

Son site internet : lestage-ebenisterie.jimdosite.com.

Sa fiche Patrimoine Mobilier

Posted in Artisanat d'art mobilier, Gard, Magazine n°6 | Tagged , | Commentaires fermés sur Uzès – Georges Lestage présente son travail d’ébénisterie à l’ancienne

Gravure sur bois à Salins-les-Bains par Nicolas Amoroso

Découvrez cet artiste qui a choisi Salins-les-Bains pour exercer son art, la xylographie ou gravure sur bois.

Voir l'article du Progrès.

Posted in Artisanat d'art mobilier, Jura, Magazine n°6 | Tagged | Commentaires fermés sur Gravure sur bois à Salins-les-Bains par Nicolas Amoroso

L’artisanat d’art présent à Mondorf -Luxembourg

Mondorf a été, pour la 11ème année, le lieu de rendez-vous des amateurs d'artisanat d'art.
Qualité et diversité sont les maître-mots de cette manifestation qui intéresse toute la grande région Grand-Est et ses voisins.

Vous lirez avec intérêt le compte-rendu donné par Nicolas Klein sur le site du journal Luxembourgeois Le Quotidien : lire l'article.

Posted in Artisanat d'art mobilier, Luxembourg, Magazine n°6 | Tagged | Commentaires fermés sur L’artisanat d’art présent à Mondorf -Luxembourg

L’Ebéniste à Lyon – Aurélie Boyer est à l’honneur sur France 3

Aurélie Boyer, ébéniste d'art rue Montesquieu à Lyon dans le 7ème arrondissement, a reçu récemment la visite de FR3 Auvergne-Rhône-Alpes.
Cette ébéniste nouvellement installée présente son activité sur la vidéo FR3
Voir la fiche de l'atelier.

Posted in Artisanat d'art mobilier, Magazine n°6, Rhône | Tagged | Commentaires fermés sur L’Ebéniste à Lyon – Aurélie Boyer est à l’honneur sur France 3


Décoration intérieure

Quel mobilier pour l’entrée de votre habitation ?

L'entrée de votre maison/appartement est la première occasion de montrer votre sens unique du style. Spacieux et accueillant il doit préfigurer le style de ce qui est à venir plus loin.

Un article du site Nostro Domus qui donne quelques conseils dans ce sens.

Voir l'article sur le site Nostro Domus

Posted in Décoration intérieure, Magazine n°6 | Tagged , | Commentaires fermés sur Quel mobilier pour l’entrée de votre habitation ?

Quand Alix D. Reynis transforme un entrepôt industriel pour y vivre

A voir ! Un article impressionnant, reportage-interview de la famille Depondt-Reynis, autour de la transformation par Alix, la maman, d'un entrepôt industriel en un intérieur à la décoration remarquable faite de la juxtaposition de styles.

L'auteure de l'article, Caroline Balvay @thesocialitefamily commence ainsi son texte : "Nous avons eu la chance de rencontrer les deux Alix Depondt-Reynis. La femme, dans son antre familial, un entrepôt transformé en un sublime écrin moderne où les meubles chargés d’histoire apportent un supplément d’âme irrésistible. Et la créatrice. L’incarnation vivante d’une marque qui porte son nom et dont elle est la parfaite ambassadrice. Alix D. Reynis, c’est l’atavisme du travail manuel. L’exacerbation de l’amour du fait main, qui prend forme le long des courbes d’objets en porcelaine de Limoges pensés pour l’art de la table et, plus globalement, de la maison. Depuis sa création en 2011, son atelier de St-Germain-des-Prés est le lieu où sont entièrement façonnés de délicats bijoux en vermeil (très bientôt en or, nous chuchote-t-on), venus agrémenter l’offre au style intemporel..... "

Voir l'article et les nombreuses photos sur le site The Sociality Family

Posted in Décoration intérieure, Magazine n°6, Val-de-Marne | Tagged | Commentaires fermés sur Quand Alix D. Reynis transforme un entrepôt industriel pour y vivre

Comment intégrer les meubles anciens dans les intérieurs modernes ?

Dans un contexte où le new look prime dans les intérieurs actuels, il est intéressant de voir si on peut redonner une place de choix à ces meubles anciens, héritiers d'une histoire familiale ou chinés plus récemment.

Le site Houzz par la plume de Valérie Dolique, architecte d'intérieur et décoratrice, fournit quelques pistes pour réussir ce mariage des styles.

Voir cet article largement illustré

Posted in Décoration intérieure, Magazine n°6 | Tagged , | Commentaires fermés sur Comment intégrer les meubles anciens dans les intérieurs modernes ?

La décoration intérieure à travers les âges – 600 ans de mobilier

Une présentation à la fois intéressante et originale des intérieurs de maisons aux différentes périodes de la renaissance à la période post-moderne.

Une série de photos d'un intérieur reconstitué à chacune de ces époques permet de réaliser une véritable "visite virtuelle" de l'évolution du design et du mobilier.

 Epoque Rococo (1700)  © Chambre 237

Voir sur le site chambre237

Posted in Décoration intérieure, Magazine n°6 | Tagged , , | Commentaires fermés sur La décoration intérieure à travers les âges – 600 ans de mobilier


Actualités

Phalsbourg – Moselle – Les Baillet, ébénistes de père en fils

Rodolphe Baillet, successeur de son père Ewald, vient de recevoir un diplôme de la chambre de métiers d’Alsace. Maître d'ébénisterie depuis plus de 50 ans, Rodolphe Baillet méritait bien cette récompense.

Voir l'article sur Le Républicain Lorrain

Posted in Actualités, Magazine n°6, Moselle | Tagged , , | Commentaires fermés sur Phalsbourg – Moselle – Les Baillet, ébénistes de père en fils

Nantes – Salon de la Création Métiers d’Art du 6 au 8 décembre 2019

Dans un entretien avec Philippe Bély, président de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat, Ouest France présente les objectifs et les contenus de ce 25ème salon régional.

Une centaine d'artisans de toute la France y sont attendus.

Voir l'article sur le site d'Ouest France.

Posted in Actualités, Loire-Atlantique, Magazine n°6 | Tagged , | Commentaires fermés sur Nantes – Salon de la Création Métiers d’Art du 6 au 8 décembre 2019

Lavit-de-Lomagne (82) 23 et 24 novembre 2019 – Salon des Antiquaires et Brocantes

Salle omnisports - Lavit
De 10 h à 19 h
Entrée : 2 €
Restauration sur place

Renseignement : Association "Culture et Loisirs"
Nadine Boaretto - 82120 Lavit
e-mail : sergeboaretto@sfr.fr -Tél. : 07.83.07.51.94

Source : Le Journal du Gers

Posted in Actualités, Magazine n°6, Tarn-et-Garonne | Tagged , | Commentaires fermés sur Lavit-de-Lomagne (82) 23 et 24 novembre 2019 – Salon des Antiquaires et Brocantes

Lycée des Métiers d’Art Duguesclin à Auray – Portes ouvertes mars 2020

Les jour­nées portes ouvertes auront lieu les
Ven­dredi 13 mars 2020 de 16h00 à 19h00
et
Samedi 14 mars 2020 de 09h00 à 16h00 (sans inter­rup­tion).
Les élèves, les pro­fes­seurs et l'en­semble des per­son­nels de l'éta­blis­se­ment seront pré­sents et feront décou­vrir la vie du Lycée aux visi­teurs.
Les élèves et leurs familles pour­ront visi­ter les ate­liers, l'in­ter­nat ainsi que l'en­semble des locaux, ren­con­trer les pro­fes­seurs et les lycéens, décou­vrir les réa­li­sa­tions des dif­fé­rentes sec­tions.

Site web Lycée Duguesclin

Fiche Patrimoine-Mobilier.fr

Posted in Actualités, Magazine n°6, Morbihan | Tagged | Commentaires fermés sur Lycée des Métiers d’Art Duguesclin à Auray – Portes ouvertes mars 2020


Télécharger ce Magazine au format pdf


Vous souhaitez vous abonner à la lettre qui reprend le contenu de ce Magazine :